NOUS CONNAÎTRE

Notre expérience de travail avec les entrepreneurs du secteur informel, nous a amené à la création d’un programme de formation transformateur ambitieux

«Prenez l’ONG belge ACTEC qui travaille depuis 30 ans avec les micro-entrepreneurs du Sud. Ajoutez-y ses partenaires stratégiques du Guatemala, de Colombie et du Salvador qui disposent d’une large expérience d’appui aux micro-entrepreneurs du secteur informel. Relevez le tout avec des micro-entrepreneurs munis d’un esprit entrepreneurial, et vous obtiendrez un programme de développement socio-économique exquis et innovateur, focalisé sur la transformation de ces personnes et de leurs business : le microMBA.»

VISION
micromba-actec-vision-1
Briser les paradigmes du développement

La plupart des projets de développement du secteur de la formation entrepreneuriale priorisent des programmes permettant d’accéder à un maximum de personnes, sans autres distinctions que leur vulnérabilité socio-économique. Cela favorise des programmes généralistes, offrant principalement un appui de base.

 

Le microMBA va plus loin : appuyer les plus vulnérables ne signifie pas qu’il faille leur proposer une offre basique mais bien au contraire, leur rendre accessible un programme dynamique et de grande qualité afin d’opérer un développement durable.

micromba-actec-vision-2
L’excellence et l’ambition sont pour tous, egalement les plus pauvres
HISTOIRE
Inspiré par les femmes mayas de l’altiplano guatémaltèque
empresaria guatemalteca
La recette fut découverte en 2008 dans l’Altiplano guatémaltèque. L’ONG belge ACTEC et son partenaire local FUNDAP, qui œuvrent ensemble depuis alors 15 ans, se rendaient compte des limites de leur programme de microcrédit communautaire en faveur des femmes mayas vulnérables : BANCOS COMUNALES. Bien que l’appui financier soit positif, il ne génère que peu d’impact sur la capacité de production, l’augmentation des revenus, et l’amélioration des conditions de vie des micro-entrepreneurs et de leur entourage, et dans la lutte contre la pauvreté.
Le microcrédit satisfait le besoin immédiat de liquidité mais ne provoque pas un changement sur la personne qui le reçoit. Il ne stimule nullement les femmes à innover et à développer leurs compétences entrepreneuriales ; il ne génère pas de réel développement. ACTEC a connu de nombreux programmes de formation entrepreneuriale qui, pour la plupart, sont des programmes d’assistance technique. Leur objectif est d’opérer des améliorations spécifiques de la micro-entreprise mais ils ne permettent pas d’initier un changement plus profond, synonyme de développement durable pour l’entrepreneur et son entreprise.
Face à cette réalité, ACTEC a élaboré la recette du microMBA en prenant les ingrédients des meilleurs MBA du monde, et les a agrémenté au goût des femmes mayas de l’Altiplano guatémaltèque.
Renforcé par les famiempresarios colombiens
empresarios colombianos
Compte tenu des excellents résultats obtenus avec les femmes mayas, ACTEC importa, 4 années plus tard, la méthodologie en Colombie avec ses partenaires INTERACTUAR et Fundación CARVAJAL. Les premiers échanges du Réseau microMBA débutèrent à ce moment-là, avec des visites des partenaires d’ACTEC au Guatemala et en Colombie.
INTERACTUAR dispose d’une profonde connaissance des micro-entrepreneurs des quartiers pauvres de Medellín et possède une offre diversifiée de Services de Développement Entrepreneurial. En seulement un an de mise en œuvre du microMBA, au cœur d’une des villes les plus innovatrices du monde, est apparue la dimension révolutionnaire de la proposition : malgré sa grande expérience, Interactuar n’était jamais parvenu à opérer une transformation si profonde au sein de la micro-entreprise et chez l’entrepreneur.
Avec l’appui d’ACTEC, Interactuar a également développé une version du microMBA pour le secteur rural.
Parallèlement, dans la Vallée del Cauca à Cali, la Fundación Carvajal expérimente le programme microMBA et obtient de premiers résultats de transformation très positifs.
Jamais deux sans trois – la confirmation salvadorienne
empresario salvadoreño
Fort de son succès, la méthodologie se régionalise : ACTEC lance le défi à son partenaire salvadorien, FUSAI. Un transfert de méthodologie est programmé et réalisé par Interactuar. FUSAI met immédiatement en route le programme microMBA dans le pays.
Cette troisième expérience vient confirmer l’excellence du programme ainsi que son potentiel de réplicabilité à d’autres contextes.
L’étroite collaboration entre ACTEC et ses partenaires a permis depuis 2008, de tester, d’améliorer et de renforcer la méthodologie de ce programme pilote transformateur. Ce travail continue à se consolider grâce à la création du Réseau microMBA qui favorise les échanges, l’amélioration des composants et garantit un apprentissage permanent et mutuel entre les différentes institutions.